Centre de Recherche
       en Neurosciences de Lyon

    UCBL1 - CNRS UMR5292 - INSERM U1028

Partenaires

CNRS
UCBL1 INSERM
UJM-StEt UnivLYON


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes de recherche > Equipe CAP (B.Tillmann) > Fabien PERRIN

Présentation

par Fabien Perrin - 18 mars 2013

Fabien PERRIN

Equipe :
Cognition Auditive et Psychoacoustique

Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL)
50, avenue Tony Garnier
69366 Lyon Cedex 07, France
Fabien.Perrin[at]univ-lyon1.fr
 

La perception auditive inconsciente


Keywords :
perception, conscience/inconscience, subliminal, coma, sommeil, parole

 


 

Projet de recherche :

De nombreux processsus inconscients sont à l’origine de notre perception auditive, comme celle du langage parlé.

La perception auditive consciente est d’abord elle-même le résultat de nombreux processus inconscients. En effet, nous n’avons pas conscience de tous les processus qui sous-tendent la perception des sons, par exemple de ceux qui permettent d’accéder au sens d’une phrase, c’est-à-dire à nos connaissances du monde.

La perception auditive peut également survenir dans des situations d’inconscience. Une perception est possible, même sans représentation consciente concomitante. C’est le cas, à l’éveil, dans les situations de présentation subliminale de sons, mais aussi au cours du sommeil et dans les situations pathologiques de réduction ou d’abolition de la conscience (par exemple dans le coma, l’état végétatif ou l’état de conscience minimale).

Trois axes de recherche sont privilégiés pour étudier les mécanismes et les bases neuronales/cérébrales de la parole :

  • L’étude de la perception auditive subliminale
  • L’étude de la perception de la parole au cours du sommeil
  • L’étude de la préservation de la cognition et de la conscience chez les patients avec un trouble de la conscience.

Les travaux ont pour objectif d’évaluer les niveaux d’analyse de la parole atteints sans conscience : peut-on seulement détecter les aspects acoustiques et phonologiques de la parole ou peut-on aussi percevoir leurs caractéristiques sémantiques, voire utiliser sa mémoire de travail ? Ils ont également pour objectif d’étudier les bases cérébrales de la perception inconsciente et de rechercher ce qui la différencie de la perception consciente.

Différentes méthodologies sont employées :

  • Des mesures comportementales : issues de la psychologie expérimentale et de la psychoacoustique
  • Des mesures électroencéphalographiques : EEG de surface et de profondeur
  • Des mesures débimétriques par les outils de la neuroimagerie : PET scan, IRMf.
  •